Invention: Le vibromasseur était un appareil médical

L’invention du vibromasseur ne date pas d’hier, aujourd’hui c’est un objet de plaisir, mais saviez-vous qu’au XIXe siècle il servait à soigner l’hystérie ?

Un peu d’histoire sur le SexToys vibrant

C’est en 1883 que le docteur Joseph Mortimer Granville invente le 1er vibromasseur, au départ ce produit était un appareil de « massage » destiné à lutter contre les douleurs musculaires mais il sera détourné par les médecins de l’époque, pour combattre l’hystérie.

L’hystérie qu’est-ce que c’est ? Grand retour en arrière au temps de ce cher Hippocrate, qui employa le 1er ce mot, qui signifie en grec « utérus », Platon venait ensuite ajouter à ce terme une définition qui aujourd‘hui est à la limite du risible. En effet l’hystérie était une maladie ou l’utérus de la femme perdait son équilibre et se déplaçait dans le corps, entrainant diverses réactions de folie chez la femme.

A la fin du XIXe siècle les médecins sont persuadés que l’hystérie vient d’un manque d’activité sexuel. Une simple frustration sexuelle et voilà les femmes diagnostiquées hystériques, pour eux, seule solution le massage pelvien pour stimuler cette zone trop peu active.

Et voilà donc l’apparition du 1er SexToys vibrant

Le vibromasseur est né  et c’est celui qui soigne la maladie imaginaire qu’est l’hystérie, cette maladie fourre-tout de l’époque. Il faudra attendre les années 20 pour que le SexToys déserte les salles de consultation et soient vendu en libre-service comme appareil de relaxation. Le vibromasseurs quitte sa fonction de médicament et rentre alors dans la catégorie de loisirs et plaisir.

Au départ ce SexToys était un des appareils ménagers les plus vendus jusqu’à que sa réputation s’effondre avec son apparition dans les films pornographiques, il devient alors tabou et relayé au rang des objets pornographiques.

C’est seulement dans les années 60 qu’il refait son apparition pour être enfin ce qu’il est : un objet de plaisir, donnant l’orgasme sans culpabilité chez son utilisatrice. Nous voilà à aujourd’hui où ce SexToys vibrant se démocratise de plus en plus et est présent maintenant chez la plupart d’entre nous, pourtant la loi le situe encore comme « objet  à caractère pornographique »

Petite anecdote : au Texas il est illégal de détenir plus de 6 SexToys chez soi.

Laisser un commentaire