Dialogue social

Le Gouvernement et le dialogue social : quelles mesures de réforme ?

Selon le président français, le dialogue social serait garant du progrès du pays. Ainsi, le gouvernement travaille à améliorer les mesures de cette méthode dont les effets sont pour le moins remarquables. En effet, celle-ci a contribué à la réalisation de projets décisifs, dont la loi de la sécurisation de l’emploi. Quelles mesures de réforme sont alors prévues pour cette année ?

Efficacité du dialogue social : quelles preuves ?

Si le gouvernement juge primordial de développer le dialogue social, lequel selon lui constituerait un levier pour l’avancement de la France, c’est parce que système porte déjà ses fruits. Des fruits qui ne sont autres que des réformes décisives, mises en place deux années auparavant : la loi relative à la sécurisation de l’emploi, la réforme de la formation professionnelle et la réforme des retraites. En somme, favoriser le dialogue social constitue notamment une manière d’établir un calendrier de réformes, qui jusqu’ici a visiblement été respecté. Le président français de rappeler que cette méthode permet en outre de définir un champ commun d’action.

Les priorités dégagées de la troisième Grande conférence sociale

La troisième édition de la Grande conférence sociale a ainsi constitué une occasion pour François Hollande de rappeler les avantages du dialogue social qui aurait donc des vertus. Cet événement a mené en outre à l’établissement d’un nouveau calendrier de priorités au sujet du social. Le gouvernement français ne s’intéresse pas moins cette année spécialement à l’emploi des seniors, aux chômeurs de longue durée ou encore aux jeunes précaires.

Le dialogue social au sein de l’entreprise au cœur des préoccupations du gouvernement

Le dialogue social pour sa part concerne en particulier les entreprises, où cette méthode semble oubliée. La fortifier et l’adapter aux besoins des sociétés semble donc primordial, notamment dans la mesure où les règles de dialogue social s’avèrent trop complexes, selon Manuel Valls. Des règles nuisibles aux employeurs et salariés. Un document d’orientation, servant d’invitation à une négociation nationale et interprofessionnelle de la qualité et l’efficacité de cette méthode de progression a été transmis à huit représentants syndicaux et patronaux.

Laisser un commentaire